Voiture et inondations : le mode d’emploi

Avec les crues depuis plusieurs jours, votre voiture est peut-être inondée. Même très partiellement, l’eau et l’auto ne font pas forcément bon ménage, surtout aujourd’hui avec l’électronique embarquée. L’occasion de revenir sur quelques éléments clés à suivre.

UN REPÈRE : LA LIGNE D’ÉCHAPPEMENT

De l’eau au dessus, il existe un risque sérieux pour votre véhicule, certains éléments – dont le pot catalytique – ne supportent pas l’eau ou l’humidité. En dessous, les risques sont minimes, hormis le système de freinage qu’il faudra « sécher » avec plusieurs freinages successifs en douceur.

Si votre voiture a eu le capot entièrement submergé, la suite ne vous sera pas utile… Malheureusement, peu de chance de récupérer votre véhicule. Direction votre garage avec sûrement le passage par une expertise et la case assurance.

DE L’EAU DANS L’HABITACLE

Évacuez l’eau le plus rapidement possible, ouvrez portières, coffre ou haillon, capot et laissez sécher au moins 24 heures, voire 48 heures.

N’utilisez pas le déverrouillage électronique mais votre clé pour ouvrir manuellement tous les ouvrants.

LE FREIN À MAIN : À NE PAS UTILISER

S’il est « serré », desserrez-le pour éviter qu’il reste collé avec la corrosion, en veillant à caler les roues ou en passant une vitesse.

Si votre frein parking est automatique, reportez-vous à la notice constructeur pour le désactiver manuellement.

SOUS LE CAPOT

Premier élément essentiel : NE JAMAIS TOUCHER À LA BATTERIE si votre véhicule a encore des traces d’humidité.

Vous pouvez faciliter le séchage en passant un chiffon sur les divers éléments, en veillant à ne pas toucher des circuits électriques.

Profitez de cette inspection pour regarder les niveaux, notamment l’huile. Si ce dernier est au dessus du niveau maximum, c’est que de l’eau s’est introduite, une vidange complète sera alors nécessaire.

Les phares seront également à surveiller en veillant qu’il n’y ait pas de condensation inhabituelle.

AVANT DE REPARTIR

Assurez-vous que le véhicule est suffisamment sec.

Mettez le contact sans démarrer, testez divers équipements pour vérifier qu’il n’y a pas de court-circuit.

Enclenchez le chauffage à fond pour aider à assécher l’habitacle, profitez-en également pour mettre un coup de « clim » qui a la particularité de propulser de l’air sec.

S’il n’y a pas de problème, démarrez… mais ne bougez pas encore ! Attendez 10 à 15 minutes, jusqu’au déclenchement des thermo-ventilateurs.

LES PREMIERS MÈTRES

Démarrez en douceur, réalisez une série de freinages doux puis un peu plus forts pour vérifier que les freins ne sont pas « collés » et sécher parfaitement les éléments. Débrayez-embrayez plusieurs fois.

VÉHICULES HYBRIDES OU ÉLECTRIQUES : ATTENTION !

Les systèmes électriques de ces véhicules fonctionnent avec un voltage de 400 volts et un ampérage élevé. Même si le risque d’électrocution est écarté en touchant la carrosserie, le risque de court-circuit peut se produire au moment de la mise en route.

En cas de doute, contactez les pompiers qui ont une procédure spécifique pour mettre en sécurité le véhicule ou contactez votre assistance.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Ne vous aventurez jamais sur un axe inondé. En cas de courant fort, 30 centimètres d’eau suffisent à emporter votre véhicule.