Le passage piéton du futur

Alors qu’une des grandes problématiques de la sécurité routière actuellement est la hausse de l’accidentalité des piétons, des architectes britanniques ont imaginé une solution plutôt innovante.

UN PASSAGE PIÉTON INTERACTIF

Testé depuis le début du mois dans un quartier du Sud-Ouest de Londres, le dispositif repose sur des dalles LED renforcées intégrées sur 22 mètres de chaussée imaginées par le cabinet Umbrellium.

Oubliez le marquage au sol fixe, la signalétique s’adapte totalement au contexte. En mode pause, seul un rond rouge sur le trottoir indique au piéton que c’est une zone interactive pour traverser.

En cas de traversée, le marquage apparaît avec les traditionnelles bandes blanches, mais également un sas pour les vélos et une banque de stop pour les autres véhicules.

Un dispositif qui s’adapte également au contexte. Par exemple en cas d’affluence de personnes souhaitant traverser, le passage sera plus large.

Par ailleurs, pour les cyclistes, un système indique les zones d’angle mort quand ils passent à proximité d’un véhicule.

LE MACHINE LEARNING AU COEUR DU SYSTÈME

Un des secrets de cet équipement repose sur la grande adaptabilité des signaux et de leurs dispositions, analysant en temps réel les flux de déplacement et « apprenant » des diverses situations via deux caméras disposées à proximité.

Ce passage peut, par exemple, activer un dispositif d’alerte particulièrement voyant en cas de traversée brutale d’un enfant courant après son ballon.

Actuellement à l’état de test, les concepteurs n’ont communiqué ni sur le coût ni sur un programme de développement à d’autres quartiers de Londres ou de ville.

LE SAVIEZ-VOUS

Les premiers passages piétons ont été retrouvés entre autre à Pompéi. A l’époque, de grandes dalles très hautes et longues, l’objectif étant déjà de réduire la vitesse des chars et assurer la sécurité lors de la traversée des voies.

Pour nos traditionnelles bandes blanches il faudra attendre les années 50 pour voir apparaître ce marquage dans nos villes.