Le freinage d’urgence automatique : vers une obligation ?

L’Europe, en quête du zéro accident, chercherait à rendre obligatoire plusieurs systèmes d’assistance à la conduite. Déjà évoqué dans un rapport l’an dernier, le freinage d’urgence automatique pourrait ainsi devenir obligatoire dans la prochaine réglementation européenne pour les véhicules neufs.

LE SYSTÈME AEB

L’Automatic Emergency Braking fait partie de ces systèmes intégrés dans le véhicule, destiné à activer le freinage en cas de situation accidentogène face à un autre véhicule un piéton ou un autre obstacle.

L’AEB, après avoir alerté l’automobiliste, peut « prendre la main » en activant un freinage adapté à la situation et la pré-tension des ceintures de sécurité.

UN OBJECTIF : RÉDUIRE LE TEMPS DE RÉACTION

C’est une des problématiques du risque routier, ce laps de temps entre l’observation du risque par le conducteur et l’action. Un temps de réaction qui est d’environ une seconde, si on n’est pas au téléphone, distrait ou tout simplement fatigué…

L’équipementier Bosch estime, de son côté, que 72% des collisions par l’arrière avec blessure pourraient être évitées avec cette technologie.

Un élément jugé essentiel également par le programme Euro NCAP qui refuse d’attribuer les fameuses 5 étoiles si le véhicule n’est pas équipé.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Votre véhicule intègre peut être cette technologie sans que vous le sachiez, en effet un véhicule neuf sur 3 vendus en Europe avaient l’EAB en 2015 ! Reste donc à sortir la notice de la boîte à gant pour regarder si les trois fameuses lettres sont notifiées …