Le rhume plus dangereux que l’alcool au volant?

C’est le risque de saison : le rhume. Habituel mais pas si anodin quand nous sommes au volant. Une étude britannique affirme que les effets seraient nettement plus importants qu’une alcoolémie positive.

DES RÉFLEXES TROIS FOIS MOINS RAPIDES

« Le rhume (ou la grippe) ralentit le temps de réaction de 36 millisecondes, consommer de l’alcool au-delà de la limite légale le diminue de 15 millisecondes » c’est le constat réalisé par le professeur Andy Smith de l’université de Cardiff, initiateur de cette étude.

La fébrilité liée à ce coup de froid rendrait les personnes moins conscientes du danger, avec une tendance à ne pas respecter entre autre les distances de sécurité.

Une précédente étude, toujours britannique en 2009, avançait le nombre de 125.000 accidents corporels par an liés à un conducteur enrhumé ou grippé.

ÉTERNUER AU VOLANT : DANGER !

Un éternuement rendrait le conducteur « aveugle » pendant environ trois secondes, soit 45 mètres parcourus à 50 km/h ou 117 mètres à 130.

ATTENTION AUX EFFETS DES MÉDICAMENTS

Même vendus sans ordonnance, un sirop, cachet ou spray peuvent également altérer votre aptitude à conduire. Pensez à dire à votre pharmacien que vous conduisez, à regarder le pictogramme triangulaire à trois niveaux (et bien sur lire la notice !).