eCall : le feu vert

Le 28 avril 2015, le Parlement européen a voté la mise en place du système d’appel de secours automatique dans les voitures neuves, appelé eCall. Les constructeurs automobiles seront obligés, à compter du 31 mars 2018, d’équiper tous leurs nouveaux modèles de voitures d’un GPS et d’une carte SIM gratuite.

Le dispositif permettra aux voitures accidentées d’appeler automatiquement les services de secours, au 112, si le conducteur n’est pas en mesure de le faire. Il pourra aussi être déclenché manuellement par le conducteur, ou même par d’autres automobilistes qui assisteraient à l’accident.

Lors de l’appel, un ensemble minimal de données « Minimum Set of Data » sera envoyé pour communiquer aux services de secours des informations telles que : le type de véhicule, sa localisation, sa direction, son numéro d’identification, si l’appel a été déclenché automatiquement ou manuellement, etc… Le volet du protocole sur la protection des données a été renforcé pour s’assurer que les données récupérées par les secours ne pourraient être utilisées par des parties tierces et seraient supprimées après l’appel.

Cette initiative pan-européenne vise principalement à réduire le nombre de victimes sur les routes. En effet, elle permettrait de sauver 2 500 vies par an dans toute l’Europe. Mais le dispositif représenterait également une économie potentielle de 26 milliards d’Euros sur les coûts d’intervention d’urgence, le délai d’intervention des secours se verrait réduit de 40% dans les zones urbaines et de 50% en zones rurales.
Enfin l’eCall permettrait de réduire de manière significative les embouteillages.

Malgré tout, l’application V-Traffic restera toujours utile pour vous sortir des difficultés de la route !

Cet article fait référence à la vidéo du 27 mars 2015.
Regardez la vidéo